Actualités            Medias                 Manifestations
 
  vendredi 28 septembre
 
   Dernier comptage des palourdes de l'année (article OuestFrance)
  

  Pourquoi ? Comment ?

 C’est quoi le programme Life ?

 Il est coordonné par l’Agence française de la biodiversité. Sa mise en œuvre est réalisée par la   Fédération nationale de la pêche et de la plaisance, grâce à la science participative du suivi de la   palourde. « Le comptage a lieu sur tout le littoral atlantique, de Blainville, dans la Manche, à   Oléron, en Charente-Martitime »,indique Didier Clavier, vice-président des pêcheurs à pied. Sur les   14 zones de suivi, il  y a en une en Loire-Atlantique, au large du plan d’eau de La Bernerie. Trois   échantillonnages sont effectués en mars, juin et septembre. Une douzaine de bénévoles effectuent le   comptage à chaque sortie.

 Quel est le mode opératoire ?

 « Deux zones de comptage sont fixées, soit 36 points GPS. Six points sont pris sur une   longueur de 100 m, deux sur une largeur de 50 m. » Au sein de ce périmètre, « on compte,   mesure et répertorie les paramètres environnementaux. »

 Quelles sont les tendances observées ?

 « Entre juin et septembre, on regarde surtout l’impact de la saison estivale. Au mois de mars,   nous faisons un bilan sur la pousse de l’année. » Les années de prélèvements des palourdes, pour   le suivi de la population du coquillage sur l’estran de La Bernerie, montre une grande variabilité. « Sur   ce site, les palourdes ne dépassent guère plus de 3,7 cm au bout de 6 à 7 ans de vie. Lors du   dernier comptage, 380 mollusques mesuraient 3 à 4 cm seulement. » Les résultats sont   intéressants mais les données insuffisantes. Les dimensions de la coque et de la palourde japonaise ont   été revues. En Loire-Atlantique, l’arrêté du 15 janvier 2018 précise la taille de la palourde japonaise :   3,5 cm. « Le retour à cette taille nous semble raisonnable, et dans la limite de 3 kg par   personne », confirme Didier Clavier.

 La palourde se pêche au trou, à la main, au couteau pêche-palourde ou à la gratte à main, à   l’exclusion   du râteau. « La ressource est là, protégeons-la. »

 
 
 26 septembre
Encore les braconniers !
 
 La Plaine-sur-Mer. 400 kg de coques saisies lors d’un contrôle
 
 La pêche à pied des coquillages est autorisée de jour, pas la nuit. A La Plaine-sur-Mer, sur le site du Cormier, trois pêcheurs à pied   professionnels viennent d’être pris à braconner.
 
 Dans la nuit de mardi 25 à mercredi 26 septembre, les Affaires maritimes ont appréhendé des pêcheurs à pied professionnels qui   braconnaient sur un gisement de coques à La Plaine-sur-Mer.
 
 L’opération de contrôle a été menée sur le site du Cormier, à La Plaine-sur-Mer par l’unité littorale des Affaires maritimes de Saint-   Nazaire. « Les conditions - des coefficients de marée importants et une météo clémente - étaient propices à des actions illicites »,   explique Damien Porcher Labreuille, responsable de service de la délégation de la mer et du littoral. Vers 23 h, les agents ont repéré   trois pêcheurs à pied en train d’opérer sur un gisement de coques en pleine nuit, ce qui est interdit.
 
 Ils ont demandé le renfort de la gendarmerie locale. Deux des trois braconniers ont été contrôlés, le troisième s’est enfui. Les agents   ont saisi leur matériel de pêche - des tamis, des seaux, des râteaux, ainsi qu’un véhicule Renault Trafic. Les 400 kg de coques   pêchées illégalement ont été remises à l’eau.
 
 Les pêcheurs à pied, des professionnels du nord de la France venus travailler sur le secteur de La Baule seront convoqués devant la   Justice. Ils encourent de lourdes amendes ainsi que la suspension de leurs droits de pêche.
 
 Le chef des inspecteurs des Affaires maritimes rappelle que ses services surveillent les zones de pêche et qu’en matière de   braconnage, ils appliquent le « zéro tolérance ».

 
 
 7 septembre
 Notre association était présente sur le marché du vendredi 7 septembre 2018
  dans le cadre des dernières grandes marées.

                      


 
 
 8 août
  
       


 
 
 
     
      
           Articles de la Presse régionale :          

          Le bouton a été mis en place le 21 octobre 2017.
  
          Le diaporama de la construction et mise en place du bouton :       
 

 La réunion d'information sur le nouvel arrêté N° 25- 2017 du 2 juin 2017
 a eu lieu samedi 25  novembre 2017  en présence de nombreux participants.
 Intervenants 
 M.PORCHER- LABREUIL de la DML de St Nazaire - M. Thierry DUPOUE  Maire de la Bernerie 
et M. MOREL  de la SNSM.


                                      


Landry Metriau, Président de l'APPCJ, a détaillé les nouvelles dispositions et a répondu ainsi que M.Porcher -Labreuil 
aux questions posées par les participants.
Cette réunion s'est terminée par la distribution de l'arrêté 25-2017 et par le pôt de l'amitié.

 
  décembre 2017